Bénéfices environnementaux de Cycl-add

 

Analyse du Cycle de Vie

 

L’analyse de cycle de vie ci-dessous, réalisée pour le concept Cycl-add, concerne le booster écologique pour plastiques Antiparos. Ce booster est obtenu à partir de la poudre époxy (ou poudre polyester) utilisée en cabines de peinture.
Dans une démarche multi-critères et multi-étapes, cette ACV porte donc sur :

  • Deux critères : la consommation d’énergie et de CO2. Ces critères ont été choisis comme étant parmi les plus fiables,
  • Plusieurs étapes : l’enfouissement, le traitement par le procédé Cycl-add et le transport.

D’où vient la poudre de peinture époxy ?

La peinture époxy est utilisée dans un procédé de pulvérisation par électrostatisme. La poudre recyclable est celle qui n’est pas attirée par la pièce lors de la pulvérisation.

En effet, malgré l’utilisation de ce procédé, une perte de 40% est signalée durant cette phase. Ainsi, cette poudre pulvérisée tombe sur le sol et ne peut donc pas être réutilisée pour une nouvelle pulvérisation.

On estime que 5 000 T et 10 000 T de poudre époxy usagée sont enfouies chaque année en France, l’autre partie étant incinérée : le gisement n’est donc pas négligeable.

CYCL-ADD est un procédé qui permet le traitement de la poudre usagée. Il consiste à travailler chimiquement et mécaniquement la poudre pour la transformer en booster pour plastique. Ainsi, nous pouvons incorporer l’additif dans de la matière plastique vierge ou recyclée pour réaliser des produits.

1.    Impacts environnementaux liés à l’enfouissement

Nous estimons pouvoir traiter 5 000 T de poudre de peinture usagée. C’est donc autant de poudre qui ne sera pas enfoui.

Ainsi, si l’on enfouit 5 000 T de poudre de peinture, on émet ces impacts. A l’inverse, si la poudre n’est pas enfouie, c’est autant d’impact qui sont évités.

2.    Impacts environnementaux liés au traitement

On estime à 20kWh/T l’énergie nécessaire pour le traitement de la poudre époxy usagée par le procédé CYCL-ADD.

20kWh pour 1T => Pour 5 000 T de poudre : 100 000 kWh
L’AIE (Agence Internationale de l’Energie) estime qu’en France, l’impact d’1kW est de 0.023 g eq

Ainsi, l’impact lié au traitement de 5 000T de poudre de peinture est de :

  • 100 MWh ; ce qui équivaut à la consommation en éclairage sur 1 an de 222 foyers.
  • 5 T eq CO2 ; ce qui équivaut à 2,5 aller-retours Paris Lyon (930 Km) pour un camion de 38T.

3.    Impacts environnementaux liés à la matière vierge

Pour obtenir l’impact de la matière vierge, il faut prendre en compte, entre autres, la phase de production de la matière. Ainsi, si l’on utilise 5 000T de PP vierge, on émet ces impacts. A l’inverse, si l’on n’utilise pas de PP vierge, c’est autant d’impacts qui sont évités.

4.    Impacts matière vierge remplacée par de la poudre de peinture

Les impacts sont négatifs. Cela ne signifie pas que l’on soustrait ces impacts, mais plutôt que l’on évite de les produire.

Ainsi, remplacer 5 000 T de PP vierge par 5 000 T de poudre époxy traitée permet d’éviter la consommation de 8 000 MWh et le rejet de 12 995 T eq CO2.

Il est à noter que la poudre époxy ne peut pas remplacer totalement de la matière vierge. En effet, on peut incorporer de l’ordre de 30% de poudre époxy traitée. La poudre époxy traitée doit donc être considérée comme un additif pour matière plastique.

Pin It on Pinterest

Share This